livre d'or

Compteur de visite

1653410
Aujoud'hui
Hier
Cette semaine
Ce mois-ci
Depuis le début
282
2567
2849
29753
1653410

Connexion

 

Il y a un an, je m'apprêtais à aller faire un stage. Un stage thérapeutique, un stage intensif d'une semaine contre le bégaiement.

J'avais mûrement réfléchi ce choix. J'étais dans une dynamique, dans un chemin personnel et je sentais que ce stage devait être fait à ce moment là pour qu'il me soit vraiment profitable. Je voulais d'abord avoir suffisament avancé. Je n'y allais pas en attendant un miracle. Je savais bien qu'un stage aussi bon soit-il n'allait pas me débarasser en une semaine de ce qui me pourrit la vie depuis toujours. Je souhaitais avancer sur la prise de parole en public, sur certaines choses que je n'osais pas par peur du jugement de l'autre. Je voyais aussi en ce stage l'occasion de rencontrer pour l'une des premières fois des personnes bègues, de partager mon quotidien durant une semaine, d'échanger avec elles, de nous enrichir mutuellement de nos expériences.

J'ai passé des années et des années sans connaître une autre personne bègue. Imaginez ma solitude passée et le plaisir immense que j'ai pris dans les échanges durant ce stage. J'y ai véritablement appréhendé des choses importantes. J'ai saisi que le bégaiement était vraiment différent selon les personnes, que le ressenti différait aussi. 

Je me souviens que lors du premier jour, je ne bégayais presque pas et que l'un des autres stagiaires m'a demandé ce que je faisais là. Je me retrouvais à essayer de le convaincre que moi aussi je bégayais. Surprised 

Lors du stage, on a fait un tour de table pour se présenter. Je me souviens avoir parlé longuement. J'ai parlé en public sans crainte du regard de l'autre et ça m'a permis de retrouver une certaine confiance, de me rendre compte tout simplement que je pouvais. C'est sans doute ce qui m'a permis de faire mes soirées débats quelques mois plus tard. Je les aurai faite sans ce stage mais j'aurais vraiment eu une appréhension, que là je n'avais plus.

Alors efficace ce stage ?

Au bout d'un an, je peux mesurer ce qu'il m'a apporté.  Le stage n'a pas effacé mon bégaiement c'est certain mais il a été une étape importante. Sur le chemin du retour, je me souviens avoir pensé pour la première fois que de me débarasser complétement et définitivement de mon bégaiement était possible. Je le pense toujours.

J'ai une pensée pour celles et ceux qui vont le débuter dans une semaine. Je vous souhaite aussi beau temps que nous avons eu l'année dernière et que le groupe soit aussi soudé. L'entraide que nous avions entre nous était vraiment appréciable et je vous souhaite la même.

Vous constaterez vite des progrès durant ce stage mais n'oubliez pas que vous êtes dans un cocon protecteur et qu'il est plus facile de parler. Après le stage, ne relachez pas vos efforts. Il est nécessaire d'entretenir les acquis pour conserver les bénéfices du stage. 

Si vous me lisez, passez le bonjour à Myriam et Michel vos hôtes ainsi qu'aux orthophonistes. Bon stage à chacune et chacun d'entre-vous. Wink

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

  • Aucun commentaire sur cet article.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération d'un administrateur.
Propulsé par Komento

Facebook

Derniers commentaires

Invité - Shanyss
Bonjour,

La nouvelle version est super bien bravo ! Je suis un peu en retard je vous l'accorde m...
Le monde professionnel doit effectivement porter attention à la personne bègue en l'acceptant comme ...
Yop Yop

Merci de ce retour.
Je tenais à garder ce qui avait été fait même si certaines choses ne...