livre d'or

Compteur de visite

1652881
Aujoud'hui
Hier
Cette semaine
Ce mois-ci
Depuis le début
2320
1203
11211
29224
1652881

Connexion

Il faut que je passe ce coup de fil.

Papier-stylo, je me note tout ce que je dois dire et je me prépare à la situation. Avec un texte sous les yeux ça sera bien plus facile.

Je compose le numéro. Ça sonne. Je raccroche, je le sens pas.

Je réfléchis à nouveau. Si je tombe sur la personne que je souhaite joindre, je prends mon rendez-vous et fin de l'épreuve. Mais si c'est une autre personne ? Rhaa, ça va pas. Je reprends ma feuille et je me note ce que je vais dire pour qu'on me passe la bonne personne.

Allez je me lance à nouveau. Je sens que ma parole va s'enrayer et que je vais encore me ridiculiser mais j'évite d'y penser.

Première sonnerie. Je prends ma respiration pour être prêt à lancer ma phrase.

Deuxième sonnerie. La personne n'a pas décroché, je reprends ma respiration et je sens déjà le stress qui monte. Surtout ne pas hésiter.

J'ai le désagréable souvenir de m'être fait raccroché au nez sans avoir pu sortir un mot. La personne avait cru à un plaisantin.

Troisième sonnerie  "Je ne vais pas bégayer, je ne vais pas bégayer, je ne vais pas bégayer"

Quatrième sonnerie "Ils le font exprès ou quoi ?" Je regarde à nouveau ma feuille pour être prêt à lancer mon flot de parole. Je me sens prêt à bondir et à libérer les mots prisonniers.

Cinquième sonnerie. Je tombe sur le répondeur. Et m... !!! Je raccroche.


Tout ça, c'était avant. Quand je me prenais la tête sur mon bégaiement. Et maintenant ?

Je décroche mon téléphone et j'appelle. Je me note parfois quelques mots sur une feuille de papier mais c'est tout. J'oublie tout le reste. Je me prends beaucoup moins la tête.

Il m'arrive encore d'avoir des accrochages, des accidents de parole. Alors j'annonce cash que je bégaie et bien souvent on me dit qu'il n'y a pas de soucis, de prendre mon temps. Ça permet de désamorcer la chose auprès de la personne et surtout pour moi. Ça soulage et ça devient beaucoup plus simple.

Vous imaginez l'ineptie que représente se déplacer pour prendre un rendez-vous quand il suffirait de téléphoner ? Ça m'arrivait bien souvent et ça arrive à beaucoup de personnes bègues. Pour moi le contact visuel dans une communication est très important. Au téléphone, ce contact est absent. Quand j'ai besoin de me raccrocher à quelque chose, je me regarde dans la glace. Ça aide bien.


Je vous laisse, mon téléphone sonne. Content. Bonne soirée Complice

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

  • Aucun commentaire sur cet article.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération d'un administrateur.
Propulsé par Komento

Facebook

Derniers commentaires

Invité - Shanyss
Bonjour,

La nouvelle version est super bien bravo ! Je suis un peu en retard je vous l'accorde m...
Le monde professionnel doit effectivement porter attention à la personne bègue en l'acceptant comme ...
Yop Yop

Merci de ce retour.
Je tenais à garder ce qui avait été fait même si certaines choses ne...