livre d'or

Compteur de visite

1847906
Aujoud'hui
Hier
Cette semaine
Ce mois-ci
Depuis le début
1061
1599
3992
30173
1847906

Connexion

 

Se regarder ...

Se voir avec son bégaiement. S'interroger sur la place qu'il occupe. La reconnaître, l'accepter mais ne pas se laisser envahir, dominer par le bégaiement.

Ne suis-je qu'une personne bègue ? Dois-je en avoir honte ? Suis-je si différent des autres que je doive chercher à cacher mon bégaiement à tout prix jusqu'à ne plus parler ?

Il me semble important de porter sur soi un regard indulgent. Ne pas culpabiliser d'être bègue, ne pas se reprocher de ne pas avoir pris la parole à cause de son bégaiement

Mais se dire aussi que l'on a une voix, que l'on a pas à avoir honte d'avoir ce problème de parole. Se dire qu'on a le droit d'être entendu. User de ce droit. Relativiser son bégaiement, le remettre à sa place. "J'ai bégayé mais j'ai communiqué, j'ai dit ce que je voulais dire."

Ne pas se priver de cette liberté.

On mets un peu plus de temps ? Et alors ? On bute sur des mots ? Les non bègues aussi ont des accidents de parole. Ne pas être trop dur avec soi. Accepter de parfois ne pas y arriver. S'autoriser à user d'un autre moyen de communication quand on ne peut parler. Pas toujours mais parfois.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

  • Aucun commentaire sur cet article.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération d'un administrateur.
Propulsé par Komento

Facebook

Derniers commentaires

Invité - Combot Xavier
je suis bègue pas empêché de faire des sketches et de faire de la scène du théâtre
Invité - Shanyss
Bonjour,

La nouvelle version est super bien bravo ! Je suis un peu en retard je vous l'accorde m...
Le monde professionnel doit effectivement porter attention à la personne bègue en l'acceptant comme ...