livre d'or

Compteur de visite

1653461
Aujoud'hui
Hier
Cette semaine
Ce mois-ci
Depuis le début
333
2567
2900
29804
1653461

Connexion

Je suis quelqu'un de calme, de non violent mais je dois bien avouer que parfois ça me démange. Il y a des baffes qui se perdent.

J'ai à l'esprit plusieurs exemples.

Je me souviens avoir lu le témoignage de parents d'un jeune bègue. Ils avaient accepté de participer au tournage d'une émission dont le thème devait être le bégaiement. Ils souhaitaient aider les familles qui y étaient aussi confrontés.

Sans compter que le bégaiement de l'enfant avait été résumé à peu de choses, que tous les messages importants de prévention donnés par les parents avaient été coupé au montage, les journalistes s'étaient plaints que l'enfant ne bégayait pas assez. Ils n'avaient pas reconnu l'effort incroyable que ça représentait pour ce petit bonhomme et cherchaient avant tout à faire de l'audience. C'est navrant.

Un autre exemple : un professeur qui ne veut pas interroger élève parce qu'il est bègue. "Ça prendrait trop de temps"

Je pense aussi à certains parents (je dis bien certains) qui culpabilisent leur enfant, qui leur gueulent dessus parce qu'ils bégaient. Ils leur demande de faire un effort. Comme si on bégayait pour le plaisir non mais je vous jure ! " Parle normalement ou tu seras privé de dessert "

Je pense au passage du film le discours d'un roi, quand le père du futur roi s'énerve face au bégaiement de son fils et lui dit "crachez-le" A ce moment là mon coeur se serre et je m'imagine la souffrance de l'enfant et le sentiment de ne vraiment pas être compris.

Quand j'ai fait ces soirées débat sur le film, il y a eu plusieurs témoignages : certains encourageants et optimistes, d'autres tout aussi justes révélant la véritable souffrance que peut être le bégaiement. Des personnes étaient génées de l'entendre. Ils regrettaient cette prise de parole et auraient souhaité un discours plus polissé.  Pardon de vous mettre la réalité en face et de briser le tabou du bégaiement. Oui, il existe une mise à l'écart. Oui il peut y avoir une discrimination. Oui ça peut être tellement dur à vivre que certains songent au pire.

Le bégaiement est une chose difficile à vivre alors quand en plus certains par leur profonde bêtise en rajoute, là je dis stop. Et il y a vraiment, vraiment des baffes qui se perdent. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

  • Aucun commentaire sur cet article.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération d'un administrateur.
Propulsé par Komento

Facebook

Derniers commentaires

Invité - Shanyss
Bonjour,

La nouvelle version est super bien bravo ! Je suis un peu en retard je vous l'accorde m...
Le monde professionnel doit effectivement porter attention à la personne bègue en l'acceptant comme ...
Yop Yop

Merci de ce retour.
Je tenais à garder ce qui avait été fait même si certaines choses ne...