livre d'or

Compteur de visite

824440
Aujoud'hui
Hier
Cette semaine
Ce mois-ci
Depuis le début
609
373
3965
13694
824440

Connexion

Cela faisait déjà plusieurs mois que les scientifiques suisses exploraient cette piste prometteuse. La nouvelle vient d'être confirmée : Le chocolat permet de réduire sensiblement le bégaiement.

On savait déjà que le chocolat contenait une grande quantité de substances chimiques antioxydantes (flavonoïdes, de la famille des polyphénols ou « tanins ») et qu'elles agissaient sur le corps humain.

Manger régulièrement du chocolat peut avoir des effets positifs sur la santé ; le cacao ou le chocolat noir, en particulier, sont bénéfiques pour le système circulatoire . D'autres effets bénéfiques ont été suggérés, tels qu'un effet anticancer, nootropique (stimulation cérébrale), de prévention de la toux ou antidiarrhéique. On s'interrogeait donc depuis longtemps sur l'effet que pouvait produire le chocolat sur le bégaiement.

D'après le résultat des études qui vient d'être publiée, le chocolat agit directement sur les glandes surrénales et réduit la secrétion de certaines hormones que l'on soupçonne responsable du bégaiement. Dans le chocolat se trouvent des composants  qui affectent l'humeur, entre autres : l'amphétamine ; la phényléthylamine, précurseur de la sérotonine ; le tryptophane, un antidépresseur naturel ; l'anandamide, un cannabinoïde. Ce dernier est un dérivé de l'acide arachidonique, comme le THC présent dans le cannabis. Ses effets sur les récepteurs nerveux sont voisins mais beaucoup plus rapides en raison de la réduction des anandamides.

On savait le chocolat excellent contre le stress, la déprime etc .. mais d'apprendre que le chocolat agissait sur le bégaiement, c'est inespéré Laughing.

Attention cependant, tous les chocolats ne sont pas aussi efficace. En effet d'après l'étude mené par Mr A.Fishman. Seul un chocolat asiatique saveur thon naturel aurait cette vertu contre le bégaiement.

Il est déjà possible de passer commande. www.chocolat-asiatique.com

Tous à vos tablettes !!!


Réagissez (0) Clics: 18643


Les yeux sont les fenêtres de l'âme disait Georges Rodenbach. Dans ma vie de bègue, j'en ai vu des regards. J'en ai regardé des yeux. Je peux vous dire que quand je bégaye, je ressens fortement ce que la personne en face me renvoit à travers son regard.

Il y a :

le regard gêné

le regard de la honte

le regard de pitié

le regard qui regarde ailleurs

le regard de reproche

le regard d'impatience

le regard qui fait comme si de rien n'était.

Si vous saviez comme tous ces regards sont difficiles, pénibles à regarder ...

Et puis ... il y a celui que l'on voudrait voir bien plus souvent, le regard qui écoute. Ce regard qui exprime simplement que la personne est dans la communication, ce regard qui ne reproche pas, qui n'ignore pas, qui ne juge pas. Oui rien de plus beau qu'un regard qui écoute Smile

Réagissez (0) Clics: 3129

 

Mardi 1 février 2011, ma première interview radio ..

Tout s'est passé très vite. 16h51, je découvre un message sur mon répondeur. Pour assurer la promo de la soirée débat organisée à Anglet après le film le discours d'un roi, un journaliste voudrait m'interviewer en tant que personne bègue.

J'appelle le journaliste et fixe à 19h00 l'interview qui se fera par téléphone.

Arrive 19h00, je rappelle. Je suis relativement détendu. Je me rends compte que je n'ai pas cette peur de bégayer, que j'ai suffisamment avancé. J'ai une appréhension mais la même que n'importe qui dans ce genre de situation. Celle de se dire qu'il ne faut rien oublier, que l'on a pas le temps de tout dire, l'appréhension de dire des bêtises.

L'interview s'est donc faite par téléphone. Le temps de basculer l'appel en cabine d'enregistrement et c'était parti.

Le journaliste m'a posé des questions sur comment on vivait avec le bégaiement, comment on pouvait s'en sortir, quels étaient les causes ...
J'ai parlé un peu du film, j'ai parlé de la soirée. Ça a dû duré 5 minutes. Je pense que je me suis pas trop mal débrouillé. Enfin pour une première fois.

Ça m'a fait très étrange, moi à qui on ne posait jamais de questions sur mon bégaiement, de répondre à ces questions. Après la radio, les débats dans les jours et semaine à venir, que va-t-il encore m'arriver ? Euh.. un passage télé ? Undecided Tongue out

Réagissez (0) Clics: 9008


Ceux qui me connaissent le savent, ceux qui ont déjà eu la (mal)chance de monter en voiture à mes côtés l'ont découvert : j'aime chanter.

Pour moi chanter est quelque chose de magique. Ma voix devient fluide. Je n'accroche plus du tout.C'est une véritable joie, un bonheur. C'est ... jouissif.

Ce qui s'applique quand on chante, par exemple respirer avec le ventre sert aussi dans le bégaiement. Je sens vraiment par où passe ma voix, par où chemine ce flux d'air. Travailler sur mon chant m'aide à moins bégayer. Travailler sur mon bégaiement m'aide à mieux chanter. Je ne dis pas que je chante bien. Je vous en laisse seul juge (Non, non je ne m'enregistrerais pas en train de chanter Tongue out). Je dis juste que j'arrive (la plupart du temps) à chanter comme je le souhaite, que je ressens le plaisir de sentir ma voix couler facilement

J'aime chanter parce que je peux beaucoup plus facilement changer d'intonation, mettre plus ou moins de volume. J'ai une liberté que mon bégaiement empêche habituellement.

J'adore aussi les chansons qui ont un rythme rapide. Ces chansons où il faut dire les phrases très rapidement, où les mots se chevauchent. J'aime parce que j'y arrive et c'est un véritable plaisir.

Apprendre à ne plus avoir peur de chanter devant des inconnus m'aide aussi à lutter contre ma peur de bégayer. En y réfléchissant, beaucoup de choses se tiennent et en avançant sur une chose c'est sur beaucoup d'autres que j'avance.

Sur ce, je vais chanter un peu. Tiens c'est bizarre il pleut à l'intérieur. Undecided

Réagissez (0) Clics: 9415

Facebook

Derniers commentaires

Invité - Shanyss
Bonjour,

La nouvelle version est super bien bravo ! Je suis un peu en retard je vous l'accorde m...
Le monde professionnel doit effectivement porter attention à la personne bègue en l'acceptant comme ...
Yop Yop

Merci de ce retour.
Je tenais à garder ce qui avait été fait même si certaines choses ne...